CV : comment gérer une période de chômage ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn

Il vous est peut-être arrivé de vous retrouver quelques mois, voire années au chômage. Cela peut être en sortie d'étude, le temps de trouver un premier job. Ou bien après un CDD, un CDI ou même un licenciement... Dans tous les cas, cela revient au même : il y a une période durant laquelle vous n'avez pas exercé d'emploi à proprement parlé. Cela a pour conséquence que vous avez un "trou" dans votre CV. Au lieu de pouvoir enchaîner la présentation des expériences professionnelles, vous vous retrouvez avec une période vide. Comment la présenter dans votre CV ? Y a-t-il moyen d'éviter de la mettre en avant, voire de la dissimuler, sans pour autant mentir ? C'est ce que nous allons voir dans cet article qui revient sur : les motifs pouvant conduire à une période de trou dans un CV, ce qu'il est possible de faire, ce qu'il ne faut pas faire.

Table des matières

Les motifs qui peuvent conduire à une période de chômage

Quelles sont les principales raisons qui font qu’une personne en France a des périodes sans activité professionnelle ? En voici une liste non exhaustive. Cela permet déjà de donner des pistes sur la façon de présenter cette période sur son CV.

L’année sabbatique
Après plusieurs années d’études ou d’activité professionnelle intenses, certaines personnes souhaitent faire une année de césure. Elles l’utilisent pour voyager, profiter de leur proche et du quotidien, ou encore réfléchir à ce qu’elles veulent faire professionnellement dans l’avenir. Elles peuvent aussi profiter de cette année pour s’investir dans l’associatif (voyage humanitaire, association locale, etc.). Dans ce cas-là, l’expérience acquise dans le cadre associatif pourra être mise en avant sur le CV et devenir en fait un plus.

La mauvaise orientation scolaire ou de formation
Vous avez peut-être suivi une formation qui apporte peu de débouchés, ou dont les débouchés vous plaisent peu. Dans ce cas, vous pouvez avoir du mal à trouver un emploi. Soit parce qu’il n’existe tout simplement pas, soit parce que cela ne vous convient pas.
Là encore, il est possible de valoriser cette période si vous avez su rebondir et en profiter pour suivre une nouvelle formation dans un autre secteur.

L’arrêt en cours d’année de formation
Vous avez arrêté en cours d’année et vous n’avez pas trouvé d’emploi jusqu’à l’année d’après. Heureusement, cela s’étend dans ce cas seulement sur quelques mois.

Une réelle période de chômage
Souvent indépendante de votre volonté, liée au contexte économique.

Des problèmes personnels
Pour prévenir un burn-out ou à cause de certains événements de la vie, certaines personnes sont contraintes d’arrêter quelque temps leur activité professionnelle.

Voyons maintenant ce qu’il faut faire quelle que soit la cause de cette période sans emploi.

Ce qu’il est possible de faire sur son CV

Il y a une astuce qui marche presque à tous les coups : réfléchir à la façon dont vous présentez vos périodes d’activité professionnelles.
Si vous avez été à l’arrêt seulement quelques mois, cela peut passer totalement inaperçu. Indiquez simplement les postes indiqués par année, par exemple :
2016-2019 : électricien chez EDF
2019-2021 : électricien chez Enercoop
De cette manière, même si vous avez été au chômage 9 mois en 2016 et 5 mois en 2021, cela ne sera pas du tout visible sur votre CV.
Réfléchissez donc à la meilleure façon de présenter les périodes d’activité en fonction de la durée des postes que vous avez occupé.

L’autre chose qu’il est bon de faire est de mettre en valeur toutes les activités non professionnelles que vous avez fait durant cette période de pause. Par exemple :
– formation (même en ligne type MOOC ou non qualifiante) ;
– bénévolat ;
– humanitaire ;
– etc.

Toute activité qui a pu vous faire acquérir des compétences importantes dans un cadre professionnel a tout intérêt à être mentionnée.

Ce qu’il ne faut pas faire sur son CV

Voici au contraire ce qu’il ne faut pas faire :
– mentionner le mot “chômage”. Ce mot est connoté négativement. Si vous voulez tout de même mettre en avant la période sans activité professionnelle, valorisez ce que vous avez fait. Par exemple, période d’investissement associatif bénévole, participation à des chantiers collaboratifs, mission humanitaire, etc. ;
– inventer une fausse activité professionnelle. Certains employeurs pourraient vérifier cette information et très mal prendre votre mensonge. D’autres pourraient vous poser des questions déstabilisantes au cours d’un entretien à chaud sur cette pseudo-activité professionnelle ;
– parler des problèmes de santé ou personnel que vous avez eu. Cela pourrait effrayer l’employeur, en plus d’être probablement gênant pour vous.

Vous avez maintenant en tête les astuces que vous pouvez utiliser si vous avez connu une période de chômage. N’oubliez pas d’être tout de même sincère et de ne pas inventer des fausses activités professionnelles, cela pourrait se retourner contre vous. De plus, il y a moyen de faire de cette période de trou un avantage plutôt qu’un inconvénient pour vos futurs recruteurs.

Man holding his CV
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Candidature spontanée
Gers et proche
PRENEZ EN PHOTO
VOTRE CV

Toutes compétences,
toutes périodes de l’année

OU
Logo Agence d'intérim
Votre CV ?

5 secondes pour le transmettre,
c’est simple avec Flexim !